Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Atteinte d'un cancer, Auxane va pouvoir rencontrer le Père Noël

le -

Atteinte d'un cancer, Auxane va pouvoir rencontrer le Père Noël
Tony FONTENEAU - Auxane, ses parents et sa petite soeur.

Grâce à un bel élan de solidarité et à la mobilisation de ses parents, la petite fille de 4 ans va pouvoir réaliser l'un de ses rêves.

A Bey, chez les Marion, on ne badine pas avec Noël. Sapin, décorations… Ici, impossible de passer à côté. Pour le plus grand bonheur d'Auxane, quatre ans. Une petite fille au sourire enjôleur et au "caractère bien trempé" selon sa maman. Une enfant "douée à l'école", plein de vie, qui aime les comtes de fée, la danse… "Et la reine des neiges", lance-t-elle fièrement avait d'entamer, timidement, le célèbre "Libérée, délivrée". Pourtant, Auxane n'est pas tout à fait comme les autres princesses de son âge. Depuis plusieurs mois, elle se bat contre un cancer à coup de chimios et de séjours prolongés à l'hôpital.

"On est tombés de très haut"

C'est en août 2016 que la vie de la famille Marion a changé. "A cette époque, Auxane se plaignait souvent d'avoir mal aux jambes, explique Estelle, la maman. Au départ, on pensait que c'était juste des courbatures." Mais les douleurs persistent et s'amplifient. "On ne pouvait même plus la prendre dans les bras alors on a fini par l'emmener aux urgences de Villefranche."

Si la radio ne montre rien, la prise de sang, elle, n'est pas bonne. Les craintes se confirment le lendemain lorsque la petite fille est transportée à Lyon : elle a des métastases sur les os et une tumeur s'est logée au-dessus de son rein. "Forcément, on tombe de très haut à ce moment-là, avoue Médéric, le papa d'Auxane. Je savais que ça pouvait arriver, que pas mal de familles étaient touchées. Mais quand on se rend compte que c'est notre fille qui est malade… Je me suis posé des questions sur ce qu'on avait mal fait, ce genre de choses."

Estelle, infirmière de formation, prend, de son côté, rapidement conscience de la situation. "J'ai tout de suite pensé aux traitements, à la suite…" La petite fille, elle aussi, réalise assez vite que sa vie va changer. "Même si on n'en a jamais vraiment discuté avec elle, elle a compris qu'elle était malade."

Hospitalisée à Léon-Bérard, Auxane débute sa chimiothérapie. "Elle avait des séances toutes les quatre semaines." En décembre 2016, alors que l'efficacité du traitement est limitée, les médecins entament un nouveau protocole de soins. "Jusqu'à fin janvier où les résultats étaient toujours stables." Deux essais thérapeutiques plus tard, Auxane a aujourd'hui stoppé les traitements. "Sur la dernière scintigraphie, on a vu que les métastases réapparaissaient. Et les médecins n'ont plus rien de concret à lui proposer pour l'instant."

7500 euros en quelques semaines

Bien décidés à ne pas se laisser abattre, les Marion ont depuis opté pour un credo, profiter de la vie. "On avait notamment un rêve, aller en Laponie, explique Estelle. Mais avec ce qui nous est arrivé, c'était compliqué, surtout financièrement." Le projet remisé dans les cartons, la famille rencontre, presque par hasard, David Lacrepinière, lors de l'élection de miss Rhône-Alpes, fin octobre. Ils ne le savent pas mais c'est lui qui va devenir l'ange gardien d'Auxane. "Il a eu le coup de cœur pour elle." Et à peine 24 h plus tard, il reprend contact avec la famille, bien décidé à faire de leur rêve de Laponie une réalité. "Il a fait jouer son réseau pour organiser le maximum d'évènements dans l'idée de récolter des fonds."

Course de trail, apéro-dinatoire dans un bar de Bourg-en-Bresse, coup d'envoi d'un match de Ligue 2 entre Bourg et Orléans, balade organisée par un club de motards, soirée spéciale en boîte de nuit… "C'était impressionnant de voir toutes ces personnes se mobiliser pour Auxane alors qu'on ne les connaissait pas", avoue Estelle. Si bien que les 7500 euros nécessaires sont atteints en même pas quelques semaines. "Aujourd'hui on en est à 15 000 euros", annonce Médéric.

Et ça continue d'affluer. "Les gens nous contactent toujours. On leur explique que ce qu'ils donnent sera reversé à Marabout de ficelle." Créée en 2011 par une mère de famille de la Loire, l'association a pour mission d'améliorer les conditions d'hospitalisation des enfants à Lyon et Saint-Etienne en faisant venir des clowns, des musiciens… "Ils financent également la recherche."

En février, les Marion partiront donc en Laponie pendant une semaine. "On est encore dans l'organisation et le programme n'est pas vraiment défini." Mais parmi les incontournables, Auxane a déjà coché la balade en traineau, en moto neige et… la visite au Père Noël !

Tony Fonteneau

Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page facebook "Auxane, son combat pour la vie" et sur le site internet https://maraboutdeficell.wordpress.com.




Tony FONTENEAU
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide