Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Belleville : des lycéens motivés pour faire vivre leur mini-entreprise

le - - Région de Belleville

Belleville : des lycéens motivés pour faire vivre leur mini-entreprise
Jacqueline FABRE - L'équipe de BacABox, entourée de Malika Nassivera (à droite) et Guillaume Delias, professeur de français (à gauche).

Pour découvrir le monde de l'entreprise, ils ont créé BacABox.

Chaque vendredi de 11 h à 13 h, au lycée Aiguerande à Belleville, quatorze élèves d'une classe de seconde générale s'activent pour faire vivre leur mini-entreprise, BacABox. Celle-ci a été créée dans le cadre d'un enseignement d'exploration, appelé PRG (Principes fondamentaux d'économie et de gestion), sous la houlette de Malika Nassivera, professeur d'économie et gestion. "Je me suis dit que plutôt que de faire un cours théorique il était intéressant de leur faire créer une entreprise de A à Z. Leur montrer que l'économie est quelque chose de concret", explique l'enseignante.

Cécilia a été élue à la tête de la mini-entreprise et a reçu les candidatures de ses camarades pour occuper les postes des différents services : production, finances, marketing communication, commercial, administratif et ressources humaines.

"Pour la recherche du produit, ça n'a pas été évident. Comme nous avions peu de moyens, nous nous sommes basés sur la récupération, celle des boîtes de conserve et des pots de confiture. Le but était de créer de jolies boîtes décorées à moindre coût pour en faire notamment des boîtes à crayons", explique Cécilia.

L'association Entreprendre pour apprendre (EPA), dont l'objectif est de favoriser l'esprit d'entreprendre des jeunes et de développer leurs compétences entrepreneuriales, leur apporte son aide.

Car il faut de la motivation pour ces jeunes entrepreneurs qui, pour leur première vente lors des portes ouvertes du lycée, ont eu bien du mal à écouler leurs boîtes. "C'est dur, mais ce n'est pas grave, une entreprise c'est aussi ça, c'est aussi des difficultés", leur a expliqué leur professeur.

Au service production, William travaille sur les fiches de produits : "Les différentes boîtes sont prises en photo pour montrer les idées qu'on a eues et ça permet de suivre l'évolution tout au long de l'année. Par rapport à un cours théorique, ça change !". Au service finances, composé d'Alexia, Marius et Max, c'est le même constat : "Ça nous fait voir le monde du travail, ce qu'on va devoir faire pour gérer des budgets. Au début c'était un peu compliqué pour gérer mais maintenant on sait ce qu'on doit faire", délivre Marius. Au service marketing communication, Mattéo, Célio, Carla et Nicolas planchent sur l'élaboration d'affiches pour annoncer leurs prochaines ventes. "Ce qui m'a plu, c'est de créer une entreprise de nos mains, voir comment ça fonctionnait et ce qui nous attendait plus tard", délivre Carla.

De nouvelles ventes vont bientôt être organisées, l'une privée pour les professeurs du lycée et l'autre sur le marché de Belleville, le mardi suivant la rentrée des vacances de Pâques. "Le but est de reverser les bénéfices à une association, peut-être l'Unicef. La première vente n'a pas été bonne, ça nous a un peu démotivés. Mais on s'est dit qu'on ne devait pas se décourager", conclut Cécilia.

Jacqueline FABRE

RETROUVEZ PLUS D'INFORMATIONS DANS NOTRE ÉDITION DU JEUDI 15 MARS 2018




Jacqueline FABRE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide