Fermer la publicité
Le Patriote Beaujolais - Hebdomadaire d'informations locales

Belleville : il tente d'escroquer son assurance en incendiant sa voiture

le - - ACTUALITES - Faits divers / Justice

Belleville : il tente d'escroquer son assurance en incendiant sa voiture
Photo d'illustration

La gendarmerie a réagi face à ce "bad buzz" dont elle a été victime sur les réseaux sociaux.

Le coup était trop gros pour être vrai. Il y a une semaine, un jeune homme s’est rendu à la gendarmerie en prétendant avoir été enlevé à Châlon et transporté à Belleville dans sa voiture. Un véhicule que ses kidnappeurs auraient ensuite incendié.

Mais face aux questions des gendarmes, la prétendue victime se montre imprécise. Rapidement, sa version est mise à mal et le jeune homme est placé en garde à vue.

Sauf qu’entre temps, une campagne de diffamation, partagée des centaines de fois, est lancée sur les réseaux sociaux contre la gendarmerie, coupable selon la sœur du jeune homme, de l’avoir malmené. L’enquête révèlera qu’en réalité cette rocambolesque histoire avait été inventée dans le seul but de toucher l’argent de l’assurance du véhicule.

Sur sa page Facebook, la gendarmerie a appelé les internautes à plus de méfiance face à ce qui est partagé sur les réseaux sociaux. "Les gendarmes de Belleville ont fait les frais depuis plusieurs jours de diffamation médiatique et de dénigrement gratuit à la suite d’un post les accusant d’avoir malmené une supposée victime. Le buzz a pris tant d’ampleur sur les réseaux sociaux ce week-end que la gendarmerie du Rhône a pris sa plume pour rétablir sa vérité sur sa propre page Facebook. Depuis, ce message diffamatoire contre la gendarmerie, partagé et commenté plusieurs milliers de fois a été effacé."

"Malheureusement, de nos jours, certains internautes partagent et commentent allègrement dans le but de manipuler et de mal informer d’autres personnes. Cette liberté d’expression sur ces réseaux sociaux sert aujourd’hui de prétexte au partage d’informations non avérées, partielles et interprétées de façon à faciliter dénigrement et diffamation."



La Patriote Beaujolais

Hebdomadaire d'informations locales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Le Patriote Beaujolais› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide