Fermer la publicité
Le Patriote Beaujolais - Hebdomadaire d'informations locales

Corcelles-en-Beaujolais : une poésie clownesque à la salle des fêtes

le 20 décembre 2016 - Valérie BLET - Côté spectacles

Corcelles-en-Beaujolais : une poésie clownesque à la salle des fêtes

Jeudi 22 décembre à 18 h 30 à la salle des fêtes de Corcelles, Coccyx et Karkass du Collectif Etr'Acteur proposent un duo absurde et tout public.

Le Collectif d’êtr’Acteur promet d’élever des clowns en plein air ! Ces personnages, des individus singuliers, absurdes et poètes qui vont mettre à l’épreuve leurs rêves, leur folie, leur complexité d’être et se confronter au monde. C’est un peu la traduction du spectacle "B615", sous la direction artistique de Hugues Fellot, qui aura lieu jeudi 22 décembre dans la salle des fêtes de Corcelles à 18 h 30 en entrée libre.

Une belle idée de sortie et de soirée à l’initiative de la médiathèque de Belleville qui y invite tous les habitants de la Communauté de communes. Toutefois, la salle peut accueillir une jauge de 150 à 200 places, il est donc prudent d’arriver en avance.

Sur scène, Serge Sang campe Coccyx et Stéphane Vrain, Karkass. Vincent Fellot est le musicien.

Quelques mots encore avant que ne s’allument les projecteurs : "Nous sommes dans l’obscurité ou rien n’existe encore vraiment. Le sol se soulève et laisse apparaître un rayon de lumière. Des formes bougent, des bruits se font entendre, quelque chose apparaît puis disparaît. Ce sont d’abord les objets qui s’animent, puis on tend à apercevoir des formes plus humaines. La lumière s’épanouit doucement au rythme d’une dynamo de vélo. L’espace grandit. Une toute petite scène apparaît au centre de nulle part. L’astéroïde B615 flotte quelque part dans notre galaxie. Un astéroïde ou une caisse container ? Plutôt une caisse pleine des trop-pleins de l’activité humaine, dont il a fallu se débarrasser. Une caisse où deux solitaires se sont laissés enfermer. Deux géants qui vont débattre, se battre et se débattre dans un huis clos intersidéral, où tout est trop petit pour eux : l’espace, les objets, le temps. Deux errants qui jouent avec leurs désirs et les prennent pour des réalités. Deux errants qui s’apprivoisent et se dépassent.  Deux géants qui errent et prennent de l’envergure."

Valérie BLET



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide