Fermer la publicité
Hebdomadaire d'informations locales

Football FCVB/Coupe de France : le rêve s'est envolé

le - - Football

Football FCVB/Coupe de France : le rêve s'est envolé
Franck CHAPOLARD - Il aura manqué un soupçon de réussite aux Caladois, comme ici Benedick devant Ogier et Long.

L'aventure du FC Villefranche-Beaujolais en coupe de France s'est arrêtée au 7ème tour, au bout d'un duel intense remporté par Sochaux (1-2). Mais les Caladois, à l'organisation aboutie, ont été à la hauteur de l'évènement.

Samedi 11 novembre, à Villefranche-sur-Saône, au stade Armand-Chouffet, 7ème tour de la coupe de France, le FC Sochaux-Montbeliard (ligue 2) bat le FC Villefranche-Beaujolais (National 2) 2-1 (1-1). Buts : Djabour (11e) pour le FCVB, Ruiz (38e) et Alphonse (83e) pour Sochaux. 1500 spectateurs. Arbitrage de M. Alexandre Perreau Niez. Avertissements : Ruiz (81e) à Sochaux; à Belkorchia (42e), Jasse (44e) à Villefranche. Composition du FCVB : Grandclement - Romany, Abenzoar, Lacour, Belkorchia - Quarshie, Jean-Baptiste, Jasse, M'Madi - Blanc, Djabour (Benedick, 57e, Mambu, 73e) Entraîneur : Alain Pochat. Composition du FC Sochaux-Montbeliard : Long - Alphonse, Ogier, Ruiz, Pendant - Fucus, Daman, Tardieu - Kalulu (Robinet, 61e), Meite, Martin. Entraîneur : Peter Zeidler.

Il est des forces obscures qui viennent parfois donner ce supplément d'âme et de réussite à ceux qui n'ont pas les faveurs des pronostics, ceux qui veulent enfin s'ouvrir les portes du bonheur. Ces forces-là, ont abandonné les Caladois, aujourd'hui face à Sochaux, adversaire réaliste qui a su faire respecter la hiérarchie en se qualifiant pour le 8ème tour de la coupe de France. Mais le FC Villefranche sort grandi de cette épreuve. Et ce n'est pas rien.

Le match

Le coup est passé si près. Il aura manqué sept minutes au FCVB pour pousser Sochaux aux prolongations d'un septième tour de coupe de France haletant. Mais les Caladois ne se satisferont pas de ce constat positif. Car leur rêve de renverser un club de Ligue 2, s'est envolé ce soir, à la grande tristesse du nombreux public beaujolais.

Tout n'aura tenu qu'à un fil, qu'à ce but d'Alphonse, le latéral droit sochalien qui déclencha son pied gauche, à l'entrée de la surface de Grandclément, pour trouver le petit filet opposé (1-2, 83e). Un but comme une cruauté pour le camp caladois porté par une maturité collective et une manière de sang-froid assez étonnantes sur ce genre d'affiche où tout est plus grand, où les détails soudain prennent en main un destin. Le FCVB n'a presque jamais bafouillé son jeu. Et c'est une constante qui, en championnat, peut offrir autre chose que des larmes.

Face à des Sochaliens, entrés dans cette rencontre à leur rythme, avec suffisamment de maîtrise pour ne pas s'affoler, Villefranche a jeté ses forces dans la bataille assez tôt. Le but de Djabour, suite à un corner de Jean-Baptiste (1-0, 11e), a ouvert la voie à une première demi-heure où les Caladois ne seraient pas décontenancés. Si offensivement la construction était souvent précise, sans précipitation avec la maîtrise technique de Quarshie et l'art de gratter les ballons de Jasse, il fallait beaucoup de concentration défensive pour ne pas plier sous les assauts sochaliens où l'aisance de Martin (25e) dans sa manière de décrocher et la percussion de Meite (26e), faisaient vivre les Doubistes aux abords de la surface de Grandclement.

L'ouverture du score de Djabour aurait pu connaître une belle suite avec ce break manqué par Jean-Baptiste dont la volée finissait dans les airs (24e). A l'aise techniquement, le FCVB devait toutefois connaître quelques frayeurs lorsque Sochaux par sa vitesse dans la projection vers l'avant s'installait dans son camp. Ainsi, sur un corner de Martin, Sochaux ouvrirait le score par son défenseur Ruiz de la tête dans une grande confusion. Le ballon, semble-t-il récupéré par Grandclément, avait franchi la ligne (1-1, 38e).

C'était un coup du sort pour Villefranche mais le hasard est l'ami des audacieux. Sochaux rentrait à la pause avec le sentiment de s'en être pas mal tiré. Puis le second acte déroulerait un chapelet de regrets pour le FCVB. Comme sur cette course de Djabour freiné par Ruiz (50e) ou ces tentatives de M'Madi puis Blanc trop courts sur un des nombreux centres de l'ailier Jean-Baptiste. Il y aura aussi ce rush de Benedick, (66e) qui ne pouvait trouver son bon pied dans la surface en duel avec Ruiz, défenseur sochalien au four et au moulin des béances défensives sochaliennes.

Signe encore du non renoncement caladois, cette reprise de M'Madi de peu à côté des buts de Long le portier doubiste (67e). C'était bien avant qu'Alphonse ne ferme les débats à sept minutes de la fin. Mais dans la colonne des dernières cartouches beaujolaises, Jean-Baptiste et Mambu feront frissonner Chouffet. Avant les larmes ultimes.

Le fait du match

Il est assurément tombé sur la guigne qui a frappé les attaquants caladois. C'est d'abord Souleiman Djabour, l'avant-centre qui avait eu la bonne idée d'ouvrir le score (11e) de façon précoce avant de sortir à l'approche de l'heure de jeu, touché à la cuisse. Son remplaçant, Yann Benedick traverse quant à lui une sacrée période de déveine. Ayant passé la semaine à soigner sa cuisse blessée face à Belfort samedi dernier, il ne sera pas allé au bout de ce 7ème tour, touché à nouveau dans la même région et sortant (73e) au moment où tout était encore possible.

Le joueur

On attendait de voir qui serait à la hauteur de l'évènement dans une opposition où la dimension athlétique céderait le pas à l'aspect technique et tactique. Et si tous les Caladois ont réussi à hausser leur niveau de jeu, le milieu Edwin Quarshie a rayonné au milieu à la récupération. Juste dans le placement, il a eu, dans l'utilisation du ballon, une maîtrise permanente qui vient étayer tout le bien dit sur lui par le staff caladois depuis son arrivée cet été. Un joueur d'avenir dans une équipe qui l'est tout autant.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

L'album photo de la rencontre à découvrir ici.




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Hebdomadaire d'informations locales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide