Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Football ligue 1 : l'arbitre caladois Jérémie Pignard pour une première à Monaco

le - - Football

Football ligue 1 : l'arbitre caladois Jérémie Pignard pour une première à Monaco
FRANCK CHAPOLARD - Un arbitre du FCVB qui grimpe les marches du football français pas à pas et qui sera à Louis II Vendredi soir.

Le jeune arbitre licencié au FC Villefranche-Beaujolais officiera ce vendredi en tant que quatrième arbitre lors de la rencontre Monaco-Dijon comptant pour la 26ème journée de Ligue 1. A suivre sur Canal+.

L'été n'a pas eu la même saveur pour lui. Une autre fenêtre qui s'ouvrait sur son quotidien : mettre un pied en Ligue 1. C'était le 13 août dernier à Strasbourg où les Alsaciens recevaient Lille alors entraîné par Marcelo Bielsa ("un super souvenir "). Le Caladois Jérémie Pignard débutait alors en L1 en tant que quatrième arbitre. Un nouveau monde apprivoisé depuis, marche par marche. Une saison pimentée. Au fil des mois, au grés des nominations, une semaine arbitre au centre d'une rencontre de National 1, une autre en tant quatrième arbitre, il a cumulé un peu de cette expérience qui lui servira dans un futur proche, sans doute au plus haut niveau. Pour l'heure, il a derrière lui, une petite dizaine d'affiches de L1, si près des bancs tumultueux des entraîneurs stressés. Il dit de son rôle : "On est un peu dans l'ombre tout en ayant un boulot très important. On est les yeux de l'arbitre central. On vit avec une grosse pression psychologique. Il y a l'aspect humain des bancs de touche où les responsabilités sont énormes. Mais c'est vraiment une belle expérience de pouvoir se confronter à de fortes personnalités comme Bielsa cet été ou Jardim ce week-end, toujours avec respect."

De Bielsa à Jardim…

Il n'a pas dans son présent récent aucun épisode fâcheux à narrer dans ce contexte qui se nourrit de buzz continuels. Il sort rincé mentalement de ses rencontres parce qu'un quatrième arbitre n'a pas les yeux rivés sur l'action mais sur ces choses que personne ne voit : anticiper les duels, les coups à retardements, les tirages de maillots. Avoir un œil décalé, pendant quatre-vingt-dix-minutes, car personne dans sa confrérie n'est à l'abris de l'erreur qui tournera en boucle dans les médias les jours suivants. La dernière date du 14 janvier dernier à Nantes où l'arbitre Tony Chapron a exclu le défenseur Diego Carlos après avoir tenté une balayette malvenue sur le joueur nantais. Une réaction inappropriée qui a entraîné une suspension de trois mois pour l'intéressé et ouvert une nouvelle polémique sur les hommes en noir si souvent décriés. Un épisode qui a marqué tous les arbitres, Jérémie Pignard compris : "Tony Chapron, je ne vais pas l'accabler. C'est quelqu'un de très humain. Il est le premier malheureux dans cette histoire. Tous les arbitres vivent mal le fait de prendre une mauvaise décision. Mais Il y a eu des réactions superbes de certains coachs comme celui de Nice (Lucien Favre). Les joueurs ne sont pas tendres avec nous. On arbitre pour être lisible par le public. Et ce n'est pas facile."

A Arnas son quotidien

Son ambition, au-delà de la prochaine affiche Monaco-Dijon de ce vendredi soir, sera de poursuivre sa progression en grimpant dans les divisions supérieurs, conscient du jeu de chaises musicales qui sévit aussi dans le monde de l'arbitrage français : "On est comme les clubs, les meilleurs montent, les moins bons descendent. Aujourd'hui je suis au 3ème niveau national parmi les quinze arbitres de National 1. En juin je saurai si je monte en L2. Je garde à l'esprit que c'est une chance d'être à ce niveau". Dans un monde où les arbitres de haut niveau seront appelés à se professionnaliser, Jérémie Pignard garde pour l'heure les pieds dans son quotidien à Arnas où il est responsable des structures sportives de l'agglomération de Villefranche notamment le complexe de l'Escale et le gymnase de Limas. Une promotion récente pour celui qui n'oublie pas la Calade quand il officie loin de sa base. Ce sera à nouveau le cas ce vendredi à Monaco. Une première pour lui, sur le Rocher.

Ralph Neplaz

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide