Fermer la publicité
Hebdomadaire d'informations locales

Football/CFA : le FCVB n'y était pas…

le - - Football

Football/CFA : le FCVB n'y était pas…
FRANCK CHAPOLARD - Maxime Jasse, au milieu du jeu caladois, a été un des rares caladois à sortir la tête de l'eau.

Au bout d'une triste prestation, le FC Villefranche a définitivement quitté le stade Montmartin sur une courte défaite (0-1) face à Mulhouse, sans aucun regret.

Au stade Montmartin, 25ème journée de CFA. Mulhouse bat le FC Villefranche-Beaujolais 1-0 (0-0). Buts d'Essomba (61ème) pour Mulhouse. Environ 400 spectateurs. Composition du FCVB: Grandclément – Ertel, Antoinat (capitaine), Abenzoar, Jean-Baptiste – Jasse (Bulür, 79e), Dedola, De Sousa, Dumas (Matos, 61e) – Perrin, Touncara. Entraîneurs : Stéphane D'Urbano et Landry Ndzana.

Deux destins bien opposés. Entre une équipe caladoise qui n'a plus rien à espérer de sa fin de saison et des mulhousiens dont le maintien est une quête pas encore impossible, le duel a tourné en faveur des seconds aujourd'hui à Gleizé. La défaite du FCVB sur le synthétique du stade Montmartin marque la fin d'une longue parenthèse sur une aire de jeu qui ne lui aura guère réussi en 2017. Vivement le retour à Chouffet, le 22 avril face à Raon-l'Etape.

Le match

Dire qu'on a assisté, en fin d'après-midi à Gleizé, à une grande partie est un mensonge. Le FC Villefranche, parmi les douze rencontres disputées à Montmartin cette saison, a probablement livré la plus terne aujourd'hui face à Mulhouse. Pas d'occasions en première période, guère plus en seconde (frappe de Jasse à la 62ème, plat du pied dans la surface de De Souza à la 76ème ou encore ce centre-tir de Touncara à 77ème) : ce n'était pas un jour à s'enthousiasmer. Mulhouse, en face, a joué avec ses moyens : sortir peu, serrer les lignes, récupérer haut quand c'était possible. Et le plan du toujours truculent Noël Tosi, ce coach qui pourrait écrire une encyclopédie sur comment bien défendre tous ensemble, a marché. Son équipe a peu tiré au but mais la rare fois où l'un de ses joueurs a cadré sa frappe (Essomba, 61ème), il a fait mouche. Une version minimaliste du jeu mais une victoire au bout de l'ennui, quand même. 

Le fait du match

On ne glosera pas longtemps sur le contenu proposé par les joueurs du FCVB aujourd'hui. Cela ne mènera pas bien loin. C'était un match dominé par l'absence d'envie et de mordant. Sans ces ingrédients, aucune équipe ne peut espérer gagner une rencontre. Même celles qui comptent pour du beurre. Conséquence : le FCVB sort du top 5 du championnat. Pour la première fois de sa saison.

Le joueur

C'est souvent au milieu que se jauge le degré d'investissement d'une équipe en fin de championnat. Et dans ce registre-là, le seul à avoir tenté de mettre le pied et d'impulser une manière de percussion vers l'avant aura été Maxime Jasse. Il était bien seul.


Ralph NEPLAZ
Correspondant local de presse

 




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Hebdomadaire d'informations locales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide