Fermer la publicité
Le Patriote Beaujolais - Hebdomadaire d'informations locales

Football/CFA : MDA s'empare du derby

le - - SPORTS - Football

Football/CFA : MDA s'empare du derby
FRANCK CHAPOLARD - Le but de Traore a scellé le sort des coéquipiers de Thomas Antoinat.

Dans une atmosphère festive pour les 90 ans du FC Villefranche-Beaujolais, MDA Chasselay a dominé son voisin caladois (2-0) pour la seconde manche du derby.

Au stade Armand Chouffet, 29ème journée de CFA. MDA Chasselay bat FC Villefranche-Beaujolais 0-2 (0-1). Buts de Toko (40e sp) et Traore (83e) pour MDA. Environ 2000 spectateurs. Composition du FCVB : Philippon - Ertel, Atlan, Antoinat, Jean-Baptiste - Diarrassouba, Dumas (Onda 76e), Jasse - Touncara (Dedola, 53e), Perrin, Gbaguidi. Entraîneurs : Stéphane D'Urbano et Landry Ndzana. Composition de MDA: Jafari - Badin, Settaout, Faure, Durousset - Gomez (Traore, 66), Farras, Kadima (Angani, 78e), Poulignier (Paratte, 61e)- Toko, Barbet. Entraîneur : Eric Guichard.

Dans un derby sentant bon la fin du championnat pour deux équipes qui ne risquent plus rien, il aura juste fallu que Chasselay bonifie ses temps forts pour prendre une "petite" revanche sur le FCVB vainqueur à l'aller (0-2).

Le match

Comment raconter un derby aussi peu emballant dans son contenu ? Rarement, un FCVB-MDA n'a été traversé par cette sensation d'un duel amical. Peut-être parce que tous les joueurs avaient la tête ailleurs : entre l'envie de fermer une longue saison et le désir prégnant de savoir ce que demain leur réserve. Chasselay s'est emparé du derby en ayant la bonne attitude du début jusqu'à la fin. Le penalty de Toko consécutif à une main du meilleur caladois hier, Diarrassouba qui mérite d'aller vers ce qui se passe en National 1, a été comme une logique attendue du réalisme des siens (0-1, 40e sp). Puis à l'autre bout de la seconde période, la sentinelle de MDA, Traoré, entré en jeu depuis dix-sept minutes plus tôt à la place de Gomez piquera parfaitement son ballon (0-2, 83e) devant Philippon, concluant sa course de belle manière. 

Le fait du match

Il s'est situé dans les tribunes du stade Armand Chouffet. Pour les quatre-vingt-dix ans du club, le FCVB avait convié toutes les générations qui ont marqué son passé, son présent et laissé aux gamins d'aujourd'hui annoncer l'avenir dans une belle communion finale où l'étendard des années 1927-2017 a été déployé devant un public massif et festif. Le derby de ce samedi 13 mai était déjà oublié.

Le (s) joueur(s)

Pour une fois, on ne se focalisera pas sur un mais sur deux joueurs dont c'était la dernière sortie au stade Armand Chouffet. Il s'agit de deux caladois. Deux enfants du FCVB, arrivés en jeunes en Calade et qui laisseront un peu plus qu'une petite ligne dans l'histoire du club beaujolais. Ainsi, hommage a été rendu au milieu  Mickaël Dumas et au défenseur et capitaine Thomas Antoinat. Tous deux n'ont pas pu retenir leurs larmes à l'issue d'un derby qui n'aura eu que très peu d'intérêt sur le terrain. L'essentiel était ailleurs. Dumas et Antoinat s'envoleront ailleurs dès l'été prochain mais leurs noms resteront associés aux couleurs caladoises. Pour longtemps. Comme d'autres avant eux.

Ralph NEPLAZ
Correspondant local de presse

 





La Patriote Beaujolais

Hebdomadaire d'informations locales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Le Patriote Beaujolais› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide