Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Football/National 2 : le FCVB aura son mot à dire !

le - - Football

Football/National 2 : le FCVB aura son mot à dire !
FRANCK CHAPOLARD - Avec Maxime Blanc comme premier buteur du jour (ici félicité par Jasse, Belkorchia et Camelo) le FCVB a renversé Saint-Priest dans un beau derby du printemps.

Larges vainqueurs de Saint-Priest (4-0) à domicile, les Caladois auteurs d'une prestation de haute tenue, ont repris des couleurs dans le duel qui les oppose à Annecy et Andrézieux au sommet du championnat.

Samedi 31 mars, en match en retard de la 21ème journée de National 2, poule B au stade Armand Chouffet, le FC Villefranche-Beaujolais bat AS Saint-Priest (4-0, 1-0). Buts : Blanc (20e),M'Madi (66e), Mambu (73e), Bulur (90e sur penalty) pour Villefranche. Arbitrage de M. Sofien Benchabane. Composition du FCVB : Philippon – Lemaire, Camelo (Ertel, 46e), Lacour, Belkorchia – Quarshie, Mambu, Jasse (Bulur, 63e), Blanc (Liongo, 78e) – M'Madi, Lemb. Entraîneur : Alain Pochat.

La bonne odeur du money-time arrive...Le FCVB vainqueur ce soir de Saint-Priest à la maison, a fait la bonne opération du jour en revenant à deux longueurs d'Andrézieux le leader qui s'est incliné lundi 2 avril à Schiltigheim. Et comme Annecy (second du classement) a concédé le nul (0-0) chez lui face à Saint-Louis, la victoire beaujolaise a vraiment des allures de très bonne nouvelle dans la course pour la montée.

Le match

On a vite su que ce serait différents des autres jours. Que le FCVB de cet hiver, souvent généreux dans ses intentions mais souvent en panne d'efficacité, avait tourné la page des regrets pour s'inscrire dans une domination payante. On a donc vu, dès la première demi-heure dans ce derby, tout ce qui fait la force collective de cette équipe lorsqu'elle dispose de tous ses talents. Une qualité de passe certaine, des courses intelligentes dans les espaces et surtout cette facilité à se trouver, à mettre le ballon dans les pieds ou le mouvement adéquat de son partenaire. Alors à l'instant où Blanc a terminé un servie impeccable de Lemb (1-0, 20ème), le ton était donné. On passera sur les occasions manquées (ce pied gauche trop ouvert de Blanc encore sur un caviar de Lemb, 44ème) pour apprécier ce qui a suivi. Philippon a rassuré quand il fallait et il s'est même permis ce fait rare : faire entièrement partie du jeu en jouant souvent très près de ses centraux pour améliorer la première passe, celle qui fait la différence. C'est de sa relance à la main que le second but caladois est arrivé. Il a ainsi trouvé l'appuis de Lemb qui a servi Bulur dans la course pour à nouveau repasser le ballon à Lemb passeur à destination de M'Madi (2-0, 66ème). Lemb sera de nouveau appelé au chapitre du passeur décisif pour Mambu cette fois (3-0, 73ème). Un régal offensif que terminera Bulur sur penalty, obtenu par Liongo, entré dans le match avec voracité et vivacité (4-0, 90ème).

Le fait du match

Il à mettre sur la qualité de jeu du FCVB ce soir. Avec Annecy, il n'est pas exagéré d'affirmer que les Caladois possèdent, et de loin, le plus beau fond de jeu de ce championnat. Et ce n'est pas anodin. Dans le derby du jour, tous les buts du FCVB ont été ébauchés dans la construction avec ce savant mélange entre la vitesse dans les vingt-cinq derniers mètres et le soin pour porter le danger dans les transmissions en amont. Bref, le gardien Antoine Philippon, auteur de deux gros arrêts dans les temps faibles des siens (50ème et 66ème), n'a jamais balancé pour repartir de l'arrière notamment avec ses axiaux (Lacour et Camelo suppléé par Lemaire en seconde période). La touche Pochat - on donne et on se déplace proprement - est de mise dans cette équipe. Indéniablement.

Le joueur

On a rarement vu à Chouffet, ces dernières années, un attaquant dominer son sujet à ce point. Arnold Lemb a été ce soir ce roc si constant dans tous les domaines. En résumant l'affaire, on écrira qu'il a usé de sa vitesse à bon escient. Il a servi de point d'appuis à bon escient encore. Il a pressé à bon escient aussi. Et comme illustration de toute sa puissance il a donné trois passes décisives à son équipe. Un esprit chafouin dira qu'il n'a pas marqué. On plaisante, évidemment. L'impression d'un joueur qui a le potentiel pour voir la vie à l'étage supérieur. Avec le FCVB, ce serait une joie pour les yeux des Caladois abonnés à Chouffet.

Ralph Neplaz

Correspondant local de presse




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide