Fermer la publicité
Le Patriote Beaujolais - Hebdomadaire d'informations locales

La folle épopée des Bénés, tracteurs 100 % beaujolais

le - - BEAUJOLAIS - A la une

La folle épopée des Bénés, tracteurs 100 % beaujolais
www.aupaysdesbenes.com

Il est des sociétés qui ont marqué leur époque : c'est le cas de l'entreprise d'Antoine Bénétullière, située initialement à Vaux-en-Beaujolais puis au Perréon. De cette entreprise sont nés "les Bénés", ces fameuses machines à tout faire du vigneron.

C'est en 1941 qu'Antoine Bénétullière entreprend de fabriquer des tracteurs construits sur la base de vieilles camionnette afin de subvenir aux besoins des agriculteurs.

Le succès est immédiat en cette période de pénurie, et après quelques ajustements et améliorations, les Bénés deviennent rapidement des engins très prisés des viticulteurs en raison de leur praticité et de leur adaptabilité aux réalités du métier.

UN ÉLÉMENT DU PATRIMOINE LOCAL

Suivront de nombreux modèles qui se sont commercialisés quasiment exclusivement en Beaujolais, avec quelques modèles qui furent introduit dans les vignobles de Cerdon et de Savoie, dont l'un qui termina même sa course sur l'Île du Levant.

Ils sont encore très recherchés par les collectionneurs à l'heure actuelle. Un passionné a même créé un site internet pour raconter en détail cette belle histoire.

Si le garage du Perréon est aujourd'hui avant tout un concessionnaire Renault, il assure encore occasionnellement la maintenance des engins de motoculture encore en activité. L'histoire se poursuit...

"Mon père se relevait la nuit quand il avait une idée !"

Maurice Bénétullière, héritier de l'entreprise familiale, tiré de 100 histoires qui ont marqué le Beaujolais, vol.2, septembre 2016

"A la base, mon père a monté sa petite entreprise tout seul dans sa cave, en apprenant la mécanique sur le tas. Il était travailleur, passionné et surtout très inventif.

Au point de se relever au milieu de la nuit lorsqu'une idée germait dans son esprit ; à coté de cela, il était extrêmement à l'écoute des suggestions de ceux qui utilisaient ses tracteurs dans leur travail de tous les jours.

J'ai passé toute ma vie dans l'entreprise familiale : d'abord comme employé de mon père jusqu'en 1975. Nous nous sommes ensuite associés avec mon frère et je me suis chargé de la branche agricole, c'est à dire la production des machine, et la conception de nouveaux modèles. Nous sommes toujours restés dans un esprit très famille."





La Patriote Beaujolais

Hebdomadaire d'informations locales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
Abonnement Le Patriote Beaujolais› Abonnez-vous ‹

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide