Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Vallée d'Azergues : il jette des fauteuils et une table sur ses voisins depuis son balcon

le - - Faits divers / Justice

Vallée d'Azergues : il jette des fauteuils et une table sur ses voisins depuis son balcon
Google maps / Streetviewo

Les faits se sont déroulés samedi.

C'est une scène d'une violence rare qui s'est produite samedi à Létra, lorsqu'un homme de 37 ans a jeté de lourds objets sur ses voisins depuis son logement situé au premier étage.

Suite à une querelle, l'individu passablement éméché (la prise de sang révélera une présence de 2 g d'alcool par litre de sang) a jeté deux fauteuils et une table à "destination" d'un couple et de son enfant de dix ans.

Selon les gendarmes, les objets ne sont pas tombés très loin d'eux. Il a également proféré des menaces de mort à répétition.

Appelée sur les lieux, la brigade de gendarmerie du Val d'Oingt a essayé de calmer l'auteur des faits, sans succès, récoltant également menaces et outrages. Les militaires sont finalement parvenus à interpeller le trentenaire, bien que celui-ci se soit débattu.

DÉJÀ CONDAMNÉ

Après un passage par l'hôpital de Tarare pour une visite médicale, l'homme violent a été placé en garde à vue. Disant ne se rappeler de rien, il a simplement évoqué un litige présumé avec ses voisins deux jours plus tôt.

Déjà condamné à dix mois de prison ferme pour des violences avec arme en août dernier, l'homme a vu son aménagement de peine suspendu et a été incarcéré à la maison d'arrêt de Villefranche.

Il devra en outre répondre des faits commis ce week-end devant le tribunal correctionnel en mars prochain.

J.V.




Julien VERCHERE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide