AccueilACTUALITESViticultureBelleville : avec l'été, retour du plan canicule

Belleville : avec l'été, retour du plan canicule

Après de fortes chaleurs déjà enregistrées en juin, l’été s’annonce chaud. D’où l’intérêt d’un plan canicule pour préserver les populations, urbaines et autres, notamment les personnes les plus âgées.
Valérie Limat du service cohésion sociale et égalité des chances, Monique Jacob , adjointe en charge du social et Angelina D’Adamo, chargée de mission solidarités et gestionnaire CCAS à la mairie de Belleville.
© Viviane Gobert - Valérie Limat du service cohésion sociale et égalité des chances, Monique Jacob , adjointe en charge du social et Angelina D’Adamo, chargée de mission solidarités et gestionnaire CCAS à la mairie de Belleville.

ACTUALITESViticulture Publié le ,

C’est suite à la canicule de 2003 qui avait causé le décès d’un nombre important de séniors que l’État a mis en place un plan Orsec pour porter vigilance aux publics fragiles.

Il fait intervenir plusieurs acteurs institutionnels et associatifs à l’échelle nationale, régionale, départementale et pour finir communale, aux fins de garantir la sécurité des personnes durant les vagues de très grande chaleur. Ce sont les préfectures qui assurent au préalable la vigilance météorologique et qui déclenchent les différents niveaux d’alerte.

Puis elles envoient leurs directives aux communes. Sur Belleville-en-Beaujolais, il y aura un grand changement cette année avec l’implication directe des élus sollicités pour participer au dispositif de veille.

Les élus impliqués dans la prévention

En cas d’alerte canicule (niveau 3, voire 4), quand les températures montent à des extrêmes et redescendent peu la nuit pendant trois jours ou plus, ils viendront en soutien des agents qui assurent déjà le plus important de la charge, pour soulager les équipes et se tenir au plus près de la population.

En sus des personnels médico-sociaux mobilisés auprès des personnes âgées ou en situation de handicap par le Département, et de la mobilisation des services d’aide à domicile, une information indiquant les bons moyens de prévention est faite par voie de presse, par des affiches et des flyers mis à disposition dans les lieux d’accueil public : mairie, maisons France Services…

À partir de la liste électorale, les élus appelleront les administrés de plus de 70 ans pour leur proposer de s’inscrire sur une fiche individuelle à retourner en mairie pour figurer s’ils le souhaitent sur le registre des personnes à contacter afin de s’assurer de leur bon état de santé, leurs donner des conseils et agir s’il le faut en contactant des proches ou des services de prise en charge.

Ce dispositif ne sera valable que pour les personnes ne bénéficiant d’aucune aide institutionnelle à domicile. Les effets de la chaleur, ceux qui doivent alerter, peuvent être des crampes, une fatigue inhabituelle, des maux de tête, une fièvre de plus de 38°, des vertiges et/ou nausées, et des propos incohérents.

Dans tous les cas, le bon sens doit prévaloir : fermer ses volets aux heures où le soleil rayonne le plus, aérer son habitat la nuit pour rester le plus au frais possible, boire de l’eau et éviter bien sûr de boire de l’alcool, manger en quantité suffisante, mouiller son corps et faire des activités sans effort. Sans oublier de donner des nouvelles à ses proches et en prendre en retour, pour que nul ne se retrouve isolé en difficulté.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 13 avril 2023

Journal du13 avril 2023

Journal du 06 avril 2023

Journal du06 avril 2023

Journal du 30 mars 2023

Journal du30 mars 2023

Journal du 23 mars 2023

Journal du23 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?