AccueilSPORTSFCVBFootball FCVB/National : La série continue

Football FCVB/National : La série continue

Sans avoir une tonne d'opportunités à Paris 13, le FCVB a ramené un nul logique (1-1), dans la continuité d'un collectif qui va mieux depuis la reprise.
Maxime Blanc entré en jeu face au Red Star, il y a 15 jours à Chouffet, était titulaire à Paris ce soir et a inscrit son second but de la saison.
Archives FRANCK CHAPOLARD - Maxime Blanc entré en jeu face au Red Star, il y a 15 jours à Chouffet, était titulaire à Paris ce soir et a inscrit son second but de la saison.

SPORTSFCVB Publié le , RALPH NEPLAZ

Vendredi 3 février, 19ème journée de National. A Paris (13ème arrondissement), au stade Boutroux, Paris 13 Atletico etle FC Villefranche-Beaujolais font match nul 1-1 (1-1). Arbitre M. Karim Abed. Avertissements : Goteni (66e) à Paris Atletico, Obissa (69e) et Taufflieb (86e) à Villefranche. Buts : Blanc (21e) au FCVB; Louzif (26e) à Paris 13. Composition du FCVB : Vermorel – Obissa, Renaut, Flegeau – Bonenfant, Sergio (Da Silva, 67e), Nirlo, Dos Santos – Blanc (Taufflieb, 67e), Ba, Manseri (Bourouis Belle, 84e). Entraîneur : Hervé Della Maggiore.

Voilà une action qui va marquer les esprits caladois, passés si près d'une essentielle victoire à l'extérieur qui aurait nourri, un peu plus, l'opération prise-de-distance avec la zone rouge, ce soir sur le synthétique bien usé du stade Boutroux, à Paris 13. On est à la 84ème minute lorsque l'entrant Taufflieb, qui avait relayé son compère et buteur Maxime Blanc un quart-d'heure plus tôt, est heurté par le défenseur central parisien Jordy Kaloukadilandi dans la surface, sans obtenir le pénalty que ses coéquipiers iront vite réclamer à l'arbitre, peut-être à juste titre, le VAR en National étant absent. Le milieu caladois récoltera un avertissement en guise de simulation, ce qui reste une interprétation, au minimum très discutable. Le sentiment d'avoir frôlé un joli coup dans la Capitale va dominer, un temps seulement, parce qu'il faudra vite tourner cette page, celle d'un déplacement qui ne devait surtout pas se solder par une défaite pour éviter le syndrome du yoyo dans la course au maintien.

Le FCVB, 12ème au soir d'une 19ème journée de National où l'idée d'un plus grand rassemblement se précise derrière lui, reste invaincu en 2023 – deux nuls à l'extérieur et un succès à la maison – et peut commencer à lire le mot continuité dans son vestiaire, une semaine avant un duel tout aussi périlleux, en réception d'Avranches (11ème à la hauteur des Caladois). Si tout n'a pas été parfait ce soir à Paris – il y a eu moins de vie dans les couloirs que face au Red Star et surtout la quête de la profondeur a été inégale, par instants – le FCVB a été dans la maîtrise une bonne partie de la rencontre, quand bien même les situations offensives ont été moins nombreuses que ces derniers temps.

Nathan Vermorel, un baptême du feu réussi !

Le bon coup au bon moment. Villefranche a été clinique sur sa première tentative cadrée : ce centre-tir de Dos Santos, le piston gauche qui ne cesse de grimper avec aplomb dans la surface, justement terminé par Maxime Blanc, au flair retrouvé dans ses 16 mètres qui lui réussissent souvent quand le physique va (1-0, 21e). C'était un moment du match où les Caladois avaient décidé d'opérer plus haut, quitte à laisser les espaces dans le dos, ce que les promus parisiens à l'effectif chamboulé cet hiver, ont su bonifier en attaques rapides, pour parvenir à revenir, presque dans la foulée, à 1-1 sur un centre de Cissé, de loin le plus tranchant de cet Atletico 13 en mode bricolage collectif, pour la reprise opportune de Louzif (26e).

On aurait pensé que les hommes de Della Maggiore auraient alors des possibilités de reprendre la main sur la partie. Mais, le dos rond a été la chanson du soir. Et il aura fallu attendre longtemps, pour que la frappe de Nirlo (41e), connaisse une voisine – la tentative de Bourouis Belle (88e) -, en seconde période, la domination dans les petits espaces n'accouchant pas d'opportunités franches devant Sanou, le portier parisien. Il restera que le point ramené du 13ème arrondissement, est aussi à mettre à l'œuvre du jeune troisième gardien du FCVB, Nathan Vermorel, qui aura parfaitement relayé ses deux ainés blessés (Bouet et Caruso). Il aura été décisif au moins à six reprises (20e, 43e, 54e, 55e, 64e, 82e…) : au sol, dans les airs, en angle fermé, sur corner, sur coup-franc. A 19 ans, son baptême du feu est une vraie réussite. Il risque de s'en souvenir un long moment, encore. C'était aussi un soir pour lui. Un soir pour démontrer qu'être troisième dans la hiérarchie des goals n'est pas une fatalité.

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 13 avril 2023

Journal du13 avril 2023

Journal du 06 avril 2023

Journal du06 avril 2023

Journal du 30 mars 2023

Journal du30 mars 2023

Journal du 23 mars 2023

Journal du23 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?