AccueilACTUALITESViticultureL'Agglo de Villefranche adopte une motion de soutien aux maires et élus

L'Agglo de Villefranche adopte une motion de soutien aux maires et élus

Dans un contexte de tensions et d'agressions pour de nombreux élus dans le Rhône et en France, le conseil communautaire a débuté sa séance du mercredi 24 mai par ce témoignage de soutien à leur égard.
Pascal Ronzière, président de l'Agglo de Villefranche.
© Simon ALVES - Pascal Ronzière, président de l'Agglo de Villefranche.

ACTUALITESViticulture Publié le ,

C’est lors du conseil communautaire du mercredi 24 mai à Saint-Étienne-les-Oullières que le président de l’Agglo de Villefranche, Pascal Ronzière, a fait adopter une motion de soutien aux maires et élus. Un texte qui fait suite aux diverses agressions, physiques ou verbales, dont les élus font régulièrement l’objet.

Depuis les élections municipales de 2020, près de 1 300 maires en France ont démissionné de leur mandat, ainsi que de très nombreux adjoints et élus municipaux. Ce chiffre est en progression par rapport à la précédente mandature.

Si le Rhône est moins touché que d’autres départements, avec 4 maires démissionnaires sur 267 et250 adjoints ou conseillers sur 5 200), "la question des démissions en nombre est cependant posée et renvoie à une actualité récente", pour le président.

Une question soulevée par les violences et pressions en tous genres "relayées par les réseaux sociaux qui n'hésitent pas à exposer les élus locaux et leurs familles" a énoncé Pascal Ronzière, faisant référence à l'incendie du domicile du maire de Saint-Brévin, Yannick Morez, qui a quitté son mandat et sa commune.

La motion dénonce les "lourdeurs de la bureaucratie qui font de l'exercice municipal un véritable casse-tête, la recentralisation en marche qui prive les maires et les élus locaux des leviers financiers et fiscaux nécessaires à leurs actions et des difficultés croissantes à concilier l'exercice d'un engagement électif avec une activité professionnelle et une vie familiale".

Les élus attendent "des réponses concrètes"

Le soutien de l'État et de l'Assemblée nationale est, par conséquent, réclamé par les élus, à travers "des réponses concrètes". Plusieurs élus ont pris le micro pour apporter leurs témoignages ou leur soutien, à commencer par le maire de Saint-Étienne-des-Oullières, Gilles Duthel.

Celui qui est également premier vice-président de l'Agglo a notamment lu une lettre reçue d'un habitant se plaignant de façon véhémente, voire insultante, des travaux de mise en séparation des réseaux d'eaux de pluies et eaux usées actuellement. Lettre qui "illustre parfaitement l'état d'esprit de certains riverains qui ont perdu tout sens commun".

Béatrice Berthoux et Gilles Duthel se sont exprimés à l'occasion de cette motion © Simon ALVES

Béatrice Berthoux, vice-présidente à la culture, a demandé d'associer à cette motion les personnels hospitaliers, policiers, professeurs et personnels d'éducation "engagés au service des autres et malmenés au quotidien comme tous ceux qui sont au service de la collectivité".

Enfin, le vice-président en charge des bâtiments et de la logistique, Michel Thien, en a lui profité pour tirer à boulets rouges sur des élus de La France Insoumise. Notamment le député Thomas Portes, qui avait posé en photo le pied sur un ballon à l'effigie du ministre du Travail Olivier Dussopt et Christophe Prudhomme, conseiller régional d'Île-de-France, qui avait scandé "Louis XVI, on l'a décapité, Macron, on peut recommencer". Pour Michel Thien,"ces personnalités doivent donner l'exemple d'une bonne conduite".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 13 avril 2023

Journal du13 avril 2023

Journal du 06 avril 2023

Journal du06 avril 2023

Journal du 30 mars 2023

Journal du30 mars 2023

Journal du 23 mars 2023

Journal du23 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?